DSC02348_YEEESDSC02359_YEEES

Bizarrement, c'est aux USA que j'ai découvert l'alliance aromatique chocolat-cannelle. La boutique d'accessoires de cuisine / épicerie ou j'ai travaillé pendant un temps vendait des bonbons "nounours" à la cannelle, certains d'entre eux recouverts de chocolat au lait. Au début je n'avais pas trop aimé, et j'avais même un peu rigolé de la mine de mes collègues qui fermaient les yeux de plaisir chaque fois qu'ils en glissaient un dans la bouche (fallait pas exagérer non plus, les "cinnamon bears", ce n'était pas exactement la huitième merveille du monde, etc). Mais j'ai fini par les apprécier moi aussi. 'Faut croire que c'est un goût qui s'acquière parce que j'en ai un jour fait goûté à ma mère qui elle aussi a un faible pour la cannelle -et elle ne les a pas aimés... Depuis, j'en ai vu partout de la cannelle: dans les bonbons "fireballs" (tellement piquants qu'ils vous donnent des larmes aux yeux), dans les brownies, dans la glace... sans compter tous les crumbles, cinnamon buns (petits pains sucrés et glacés à la cannelle), snickerdoodles et autres douceurs. Les Américains en sont apparemment largement plus friands que nous ! (Ci-dessous : les "cinnamon bears" ou nounours chocolat-cannelle, pour l'anecdote...)

Copy_of_choc_cinna_bears_CC9966

Pour ces crèmes, j'ai suivi de très près une petite recette de Julie Andrieu qui les dit "inratables" (livre: Confidences Sucrées, 2007) mais comme d'habitude, pour maintes raisons je m'en suis écartée aussi. Donc pas de cardamome, de café ni de miel d'oranger dans les miennes. Ai-je bien fait? A vous d'en juger si vous décidez d'essayer ce dessert, sachant qu'il n'est pas pour les âmes traditionnelles et sensibles ! La texture est complètement épaisse et veloutée, l'arôme est riche, épicé et fruité ; moi je trouve ce mélange de saveurs vraiment caressant, délicieux... j'espère seulement que je ne suis pas la seule ;) Vous pouvez les brûler /caraméliser au fer si le coeur vous en dit -j'ai fait moitié-moitié et je me suis sincèrement régalée des deux.

DSC02358_YEEESDSC02346

Pour 4 Personnes :

1- Porter lentement à ébullition 90 g de sucre, 1 cuillérée à soupe de miel d'oranger (ou quelques gouttes d'eau de fleur d'oranger diluées dans une cuillérée à soupe de sucre brun ou roux), 30 cl (300 g) de lait demi-écrémé (pour moi non UHT) avec le zeste d'une orange prélevé à l'économe (sans le blanc) et une bonne pincée de cannelle (de Saïgon pour moi). Laisser infuser hors du feu à couvert.

2- Pendant ce temps, faire fondre au micro-onde 160 g de chocolat pas trop noir (55 a 60% de cacao) avec 1 petite cuillérée à café de cacao en poudre dilué dans une cuillérée à soupe de lait. Mélanger. Ajouter 4 jaunes d'oeufs un par un, en remuant à chaque fois. La préparation va faire masse. Transvaser le chocolat dans une casserole.

3- Détendre le chocolat en y versant le lait infusé, bien chaud et filtré (passoire ou tamis fin). Mélanger jusqu'à ce que la préparation soit lisse. Faire épaissir sur feu doux-moyen sans cesser de remuer (environ 10 minutes). Verser dans 4 verres ou petits ramequins, à travers une passoire fine (oui, encore !). Laisser refroidir avant de réfrigérer 5 h au moins. Sortir les crèmes du réfrigérateur 30 minutes avant de déguster.

Pour les caraméliser : parsemer du sucre en poudre en une couche fine sur les crèmes et les "brûler" en les passant sous la flamme d'un chalumeau de cuisine. Répéter l'opération une ou deux fois de plus selon l'épaisseur de caramel désiré.

DSC02374_YEEEES