Copy_of_DSC02125DSC02111

Je ne voudrais pas que vous vous fassiez une fausse idee de la petite bloggeuse que je suis : non, je ne suis pas devenue une accro de Junk Food pendant ces 6 dernieres annees passes aux USA et non, les hamburgers c'est pas exactement mon truc ; la preuve, si j'en mange 3 par an, c'est le bout du monde. Pour la petite histoire, la premiere et avant-derniere fois que je suis entree dans un Mac'Do j'avais environ 10 ans, et cette experience m'a plus ou moins rendue allergique au ketchup (exemple: y'a quelque temps, mon mari a herite de la toute neuve, mega-geante bouteille "Heinz" d'un ami qui vidait son frigo pour cause de demenagement... et moi j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes ! "Mais il prend les 3/4 du rayon, ce truc, on en a pour des mois et des mois, faudrait qu'on invite la moitie du quartier a un barbeque pour esperer en venir a bout..." Personne ne me comprend ici, c'est comme leur moutarde jaune qui ressemble a du *ahem* et qui n'a le gout de rien... non je ne suis pas snob, je suis Dijonnaise -Ok, passons).

Non pas que je sois completement anti-burgers non plus, hein. C'est comme toute nourriture riche: il ne faut pas en abuser, c'est tout. Et s'ils ont souvent la reputation de n'etre rien que de la cochonnerie, c'est justement parce qu'ils sont souvent prepares avec des ingredients dont on n'ose a peine deviner la provenance (vous savez de quoi je parle : ce pain si spongieux qu'il pourrait servir de trampoline a un ecureuil, ce steak hache a base des carcasses de 53 vaches, ce fromage aussi lisse et luisant qu'un bout de plastique dans la dinette des gamins, etc).

DSC02118_copyDSC02127_copy

Mais voila, le tableau sinistre que je viens de depeindre est aussi oppose que possible a la recette que j'aimerais vous vendre -non, vous offrir :) Et je ne vais pas essayer de pretendre que je suis l'inventrice du Burger de luxe ; bien d'autres l'ont fait avant moi, d'abord, et je serais tres en retard vu que cela fait un bout de temps que la mode est arrivee dans 2/3 des grands restos mondiaux. On en voit au saumon, au foie gras, au caviar, aux nids d'hirondelles (que sais-je ?!) et Food Network, cette grande chaine de Television americaine dediee UNIQUEMENT a la nourriture et a la cuisine (un reve, je vous dis pas... heureusement que nous n'avons pas le cable chez nous, je n'aurais plus de vie -haha!~) en a fait un theme special ce mois-ci dont voici l'un des exemplaires.

Au fait, juste comme ca, en passant... on se demande pourquoi ce sont les Americains qui ont invente les premiers une chaine TV sur le sujet de la nourriture ? Hum ? Les Francais, amateurs de Cuisine et de Culture, qu'avez-vous a dire pour votre defense !? Parce que CuisineTV, c'est pas mal pour commencer mais franchement, il suffit d'un coup d'oeil pour s'apercevoir que ce n'est que la version naine de son "grand frere" de l'autre cote de l'Atlantique, ennuyeuse a faire peur... Aux US, ils ont l'equivalent de la "Star Academie", non seulement pour la chanson (et en mieux, il faut avouer) mais pour la cuisine, avec candidats, eliminations et tout -c'est qu'ils prennent ca au serieux ! Julie Andrieu est la premiere a avoir apporte un peu de fraicheur et de charme a la cuisine televisee en France -quand est-ce que d'autres stars francaises de la cuisine vont se decider a suivre? Ah, je sais: les grands chefs francophones, s'ils n'ont pas un bistro a Paris maintenant ils emmenagent tous a New-York, Boston ou San Francisco -parce que dorenavant c'est la que ca se passe. Les Francais ont toujours une reputation de faiseurs de haute cuisine un peu partout dans le monde, bien sur -mais cela se reduit de plus en plus a ca justement : une reputation. La faute a qui, je ne sais pas -le fait est qu'il est difficile de faire son trou en France, non? Quand les vrais "pro" eux-memes ont du mal a decrocher un boulot a la hauteur de leur talent dans leur propre pays, on se dit qu'il y a truc qui cloche...

Bon, le coup culino-enervo-politique j'avais pas prevu (si vous etes d'accord -ou pas- avec mes propos, faites-moi signe !) c'est juste ma vision des choses en ce moment, donc il fallait que ca sorte. Le monde change, non?

Copy__2__of_DSC02129

En attendant, moi je vais quand meme vous donner mon p'tit hamburger version Food Network, qui ne ressemble vraiment pas a un hamburger... D'ailleurs vous avez devant vous la preuve en images, sur lesquelles on voit beaucoup de pesto et pas beaucoup de viande (Hey, voila ce qui arrive quand on essaye de mettre le diner sur la table tout en prenant des photos, deux enfants pendus a vos jupes...) Il va falloir me croire, la viande est la -et bien la, brunie et caramelisee a point au-dehors, juteuse et doucement salee en-dedans -bref, vraiment a tomber raide. Mon Americain prefere a mordu dedans... encore... et encore... Enfin, entre deux bouchees il a trouve le temps de me dire que c'etait le meilleur hamburger qu'il avait goute de sa vie, ce qui, croyez-le ou pas, est un immense compliment puisqu'il vient -bah, d'un Americain, tiens - un individu qui a peut-etre consomme plus de hamburgers dans les 10 premieres annees de sa vie qu'un Francais moyen n'en a eu dans toute son existence. "Mon" Americain, en l'occurrence, est un vrai gourmet qui peut vous mitonner un poulet adobo ou un boeuf bourguignon a en impressionner ma grand-mere, alors je respecte son opinion encore plus ;)

Le Tres Excellent Hamburger Gourmet au gout d'Italie (quantites pour 1 personne) :

- 80 a 100g (about 6 oz) de roti de boeuf hache (demander a son boucher)

- un pain "ciabatta" frais et croustillant de 10x10 cm environ et coupe en deux dans le sens de la mie (si c'est pas detaille, ca...)

- 2 cuillerees a soupe de pesto

- quelques batonnets de poivron rouge a la peau noircie (explications plus bas)

- une tranche de provolone

- une tranche de prosciutto

- sel casher ou kasher (voir en bas de l'article pour une definition de ce produit)

- poivre du moulin

- 1 cuilleree a soupe d'huile d'olive

+ une poele en fonte (quand meme. Ne zapper pas si vous pouvez, ce genre de materiau donne vraiment une croute croustillante a n'importe quel aliment, avec ce p'tit gout fume en plus... yum)

+ une presse a panini (ou a defaut, un gaufrier... On fait avec ce qu'on a, n'est-ce pas !)

Preparation:

DSC02105_copy1- Pour noircir la peau du poivron (les Americains disent : "charred") il y a deux facons : la meilleure est de poser directement le poivron (lavé et séché) sur le feu de la gaziniere (avec maintes precautions, pinces et gants de cuisine) et de laisser bruler la peau en tournant constamment, jusqu'a ce qu'elle noircisse et tombe. Apres cela, vous pouvez faire "étuver" le poivron en placant sous une feuille plastique, ou en l'essuyant avec une serviette en papier legerement humide, pour retirer le maximum de residu noirci (s'il en reste, pas grave -c'est meme bien). La deuxieme methode (la mienne, puisque je ne dispose que de plaques chauffantes electriques) consiste en la meme chose, mais avec un chalumeau de cuisine. On pose le poivron sur du papier d'alu, et hop ! Un peu moins efficace, moins de brulure sur le poivron, mais au moins on ne s'inquiete pas de faire cramer toute la maison. Pourquoi se donner tout ce mal pour un minable poivron, vous me direz ? Pour le gout fume, "the smoky flavor" comme diraient les Amerloques -incroyable comme un peu de brulure peut donner tant de gout aux aliments (les adeptes du barbecue l'ont bien compris, eux). Bref, une fois calcine et essuye, on coupe le poivron en lamelles et on le met de cote.

DSC021132- Pour le pesto, il est possible de l'acheter tout pret (rayon condiments en magasin, je dirais) mais on peut aussi le faire soi-meme. Ma recette consiste de gousses d'ail, d'amandes crues (ou pignons de pin), de gouttes de citron, de basilic et de persil moulines au robot, avec de l'huile d'olive ajoutee petit a petit.

3- Une fois que tous les ingredients sont prets a utiliser, on s'occupe de la viande: d'abord, on fait chauffer la casserole en fonte sur feu moyen a vif, avec une cuilleree a soupe d'huile d'olive. Si on a une balance de cuisine, on pese environ 100 g de steak hache, on sale ce morceau de viande avec une pincee de sel casher* (ou kasher, ou cachere, ou...) et une pincee de poivre. On en fait une boule, sans trop la tripoter (plus on y touche, plus le steak sera ferme au lieu de tendre), et on l'applatit jusqu'a ce qu'elle fasse environ 2,5 cm d'epaisseur. On fait une entaille dessus avec un couteau, on jette une bonne pincee de sel kasher dans la poele en fonte et on colle le steak hache dessus. La, on n'y touche plus pendant environ 3 minutes, histoire qu'une belle croute croustillante et doree puisse se former. On retourne, on laisse cuire 2-3 minutes de plus. Quand les jus remontent a la surface et commencent a couler de partout, on retire le burger du feu et on le pose sur une assiette pour qu'il arrete de cuire. On n'y touche pas pendant 5 bonnes minutes, pour que les jus a l'interieur puissent se stabiliser.

4- Pendant ce temps, on allume la presse a panini (ou le gaufrier) et on tartine l'interieur de chacune des deux tranches de pain (le haut et le bas) de pesto -une cuilleree sur chaque. On pose le steak hache sur la tranche du bas, on le couvre d'une tranche de fromage (le provolone), puis de la tranche de prosciutto, puis des batons de poivron. Top, deuxieme tranche de pain pour recouvrir le tout, puis on pose le burger dans la presse et... on presse. Oui, c'est necessaire sinon votre hamburger va faire 15 cm de haut et je ne connais personne avec une bouche aussi large. On presse 1 minute environ, jusqu'a ce que le fromage ait fondu. Et on sert immediatement... Bonheur assure.

sel_kasher

*DEFINITION : sel casher/ kasher/ kosher/ kascher/ cachere : la definition est une peu longue (je n'ai rien trouve en francais, alors je vais traduire), mais en gros cette appellation designe un sel en flocons de forme specifique, qui est utilise dans la preparation de viandes conformement a la loi Juive. Il contient apparemment moins d'additifs, a un gout plus "propre" ou pur et plus regulier que le sel de table ordinaire. Les flocons se dissoudent plus aisement, et ont un gout moins prononce que le sel de table, sans doute parce qu'a cause de la forme et taille des granules, il y a simplement moins de sel dans une pincee de sel casher que dans une pincee de sel de table. A noter que tous les sels casher ne sont pas necessairement des sels de mer. On retrouve souvent ce sel sur les bretzels et les verres a margaritas. Si vous ne trouvez pas de sel casher, c'est OK d'utiliser du sel de table, mais il faudra en utiliser beaucoup moins pour ne pas encourir le risque de trop saler votre nourriture.