Mon grand Américain et moi avons eu la chance de passer un long week-end de randonnée et de camping sauvage dans l'un des plus jolis endroits du Nord de l'Utah... Situé dans les montagnes de l'Uintas, on appelle ce lieu magique "Christmas Meadows", peut être parce que l'on se croit véritablement à Noël lorsque l'on découvre ces paysages qui n'en finissent pas sur des kilomètres et des kilomètres ! Voici un merveilleux petit souvenir que je n'ai pas pu m'empêcher de poster sur ce blog plutôt porté "cuisine"... C'est l'effet Amérique ! Elle m'a ensorcelée et maintenant je suis à jamais partagée entre deux continents...

1_Christmas_meadows_landscape2

1_Christmas_meadows_landscape1




















... d'or vert et de lumière...

1_Christmas_meadows_landscape71_Christmas_meadows_landscape5




















... d'eau et de feu...

1_Christmas_meadows_landscape91_Christmas_meadows_landscape8

















...Joyaux bleutés...

1_Christmas_meadows_landscape161_Christmas_meadows_landscape15



















1_Christmas_meadows_landscape101_Christmas_meadows_landscape13

















...Un coin de Paradis...

1_Christmas_meadows_landscape171_Christmas_meadows_landscape18



















... La beauté rugueuse des forêts d'Amérique du Nord.

... Quatre jours enchanteurs pleins d'étonnement pour la petite Européenne que je suis, à se réveiller au bruit de la rivière à quelques pas de notre tente, au son du "brame" des élans (moose) --ils peuvent être très dangereux, me disent les gens d'ici, il faut bien prendre garde à ne pas les surprendre ou ils se mettent à charger-- et des cris extremement perçants des écureuils gris et des tamias (chipmunks). On me dit qu'il y a aussi des ours dans ces forets, mais heureusement pour nous ils sont plutôt solitaires. A noter que plus l'on s'enfonce dans la montagne, plus les insectes et les animaux se font rares ; et alors c'est un grand silence majestueux, brisé seulement par le ruissellement de l'eau que l'on entend de toutes parts ou le grondement lointain du tonnerre. Ici les pluies arrivent au grand galop, ça douche pendant 10 min, puis ça repart comme c'est venu, pour recommencer deux heures plus tard... Un cycle étrange et perpétuel, toute l'année. Les rivières sont cristallines, leur eau est pure et délicieuse (mais nous la filtrons quand même...), j'utilise le bout d'une branche de pin en guise de brosse pour faire la vaisselle. Andrew m'apprend à faire un bon feu de bois et à ne laisser aucune trace derrière moi au moment de lever le camp, par respect pour la nature. Au sortir du canyon, pourtant, il s'énerve assez fort lorsque nous constatons que des lotissements sont en voie de construction un peu en surplomb de la vallée ("People can't help it, they just can't leave the wilderness pristine... they have to spread their filth everywhere!!")... Il a raté sa vocation, il aurait du être un homme des montagnes :)

ramen_noodles_

... Une petite dernière pour la route? Que peut-on bien manger pendant 4 jours, qui ne soit pas trop lourd à porter dans le sac, je demande à mon homme ? --du déshydraté, chérie. Tiens, voilà des Ramen Noodles bien chaudes pour toi (et une barre de réglisse!), eat them before they get too cold. Humm. Dans la montagne, c'est bien bon, tout de même.